Changement de fenêtres : voici les 4 techniques de pose d’une paroi vitrée

Changer vos fenêtres peut parfois s’avérer indispensable, surtout si vous constatez que vos performances énergétiques sont en chute libre. Cependant, pour assurer une isolation thermique et phonique de qualité, il est important de prendre en compte la pose des parois vitrées. Voici les 4 techniques de pose les plus répandues chez les professionnels, dans cet article c’est Cara Fermetures, basé à Rennes qui nous a reporté ces informations.

La dépose totale

C’est un mode de pose qui consiste à enlever les ouvrants, les dormants et toute la menuiserie incrustée dans les murs puis venir sceller la nouvelle fenêtre dans la maçonnerie. Il s’agit d’un système permettant de maintenir au maximum la luminosité. Néanmoins, il faut préciser que le cout de ce mode de pose est bien plus élevé, car vous êtes dans l’obligation de réaliser des travaux de maçonnerie et des reprises de peinture. La dépose totale est alors la solution la plus performante, surtout lorsque la fenêtre existante est en mauvais état. Elle permet, par ailleurs, d’apporter une bonne isolation thermique et acoustique.

La fixation sur l’ancien dormant

La fixation d’une fenêtre sur un ancien dormant est une technique consistant à enlever les ouvrants pour fixer la fenêtre sur le cadre existant. Il s’agit d’un procédé moins couteux, mais qui présente un certain inconvénient : vous allez sans doute perdre en luminosité, car vous allez obtenir une fenêtre plus petite que l’ancienne. Pour faire face à cet inconvénient, vous pouvez opter pour les fenêtres à ouvrant caché. Grâce à sa finesse, ce type de menuiserie va conserver la même épaisseur que l’ancien ouvrant.

Le double vitrage de rénovation

Cela consiste à remplacer sur la fenêtre existante un simple vitrage par un double vitrage plus connu sous le nom de « double vitrage de rénovation ». Cependant, il faut dire que ce type d’installation risque d’alourdir la structure et de provoquer un affaissement. Du coup, il est important de procéder à un bon diagnostic des menuiseries et surtout de renforcer l’étanchéité de la fenêtre.

Le survitrage

Si vous possédez des fenêtres simple-vitrage et qu’elles sont encore en bon état, le survitrage permet d’améliorer ses performances thermiques et acoustiques sans avoir à les enlever. Il s’agit d’une technique consistant à poser sur la fenêtre existante une vitre rapportée à l’aide de profilés spécifiques. Il convient alors de renforcer l’étanchéité à l’aide de joints très appropriés. Bien qu’il s’agisse d’une solution un peu plus couteuse, elle permet de remédier à vos problèmes de déperdition énergétique.